Le sens de l'action

Publié le par Jacques Bonifacino

Au service d'un projet culturel...

019_28.JPGAu moment, où la Mauritanie vit des mutations sociales et politiques importantes sur fond de crispations, aidez-nous à montrer que la Francophonie est une grande famille. La Charte de la Francophonie nous rappelle un projet politique solide "La Francophonie, consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et souhaitant les utiliser au service de la paix, de la coopération et du développement, a pour objectifs d’aider : (...) à la prévention des conflits et au soutien à l’État de droit et aux droits de l’homme ; à l’intensification du dialogue des cultures et des civilisations ; au rapprochement des peuples par leur connaissance mutuelle ; au renforcement de leur solidarité par des actions de coopération multilatérale en vue de favoriser l’essor de leurs économies"
  
Qui sommes-nous ?
 
Vents du Sud est une petite ONG regroupant des mem20740005.JPGbres mauritaniens et français. Nous nous investissons depuis huit ans auprès de la population de l’oasis de Ouadane et ses villages environnants. En collaboration avec les habitants, nous tentons d’améliorer les conditions de vie (santé, soutiens à des créations de coopératives féminines générant des revenus, soutien à la vie scolaire) tout en étant attentif à maintenir des échanges culturels sur un pied d’égalité.
Nous intervenons aussi plus modestement au Niger dans le but de soutenir les nomades de la région N’Guigmi.
 
Pourquoi la semaine de la Francophonie à Salon de Provence ?
 
Au préalable, les deux municipalités sont parties prenantes du projet. La ville de Salon de Provence soutient matériellement ce projet.
 undefined
Un premier axe : les échanges scolaires sont un des piliers essentiels des actions de Vents du Sud. Il serait intéressant pour les élèves mauritaniens d’accroître la pratique de la langue française dans un contexte de développement économique du pays d’une part et d’autre part pour les élèves français de dépasser les représentations misérabilistes pour appréhender la richesse humaine et les espoirs de vies meilleures de leurs camarades.

Un second axe fort de la Francophonie sera les échanges culturels et artistiques, il s’agira de faire connaître en France des artistes mauritaniens en l’occurrence :
  • Madame Malouma, chanteuse mauritanienne avec une renommée internationale,
  • Monsieur Abderrahmane Salem[2], réalisateur, artiste de cinéma et fondateur du festival national du cinéma à Nouakchott, il présentera le cinéma mauritanien et réalisera un court-métrage avec des jeunes la ville de Salon de Provence.
La littérature africaine sera à l’honneur pendant ces journées car Monsieur Abda Hamdy, professeur de lettre exposera l’œuvre du grand écrivain Hampaté Bâ.
Enfin, le patrimoine culturel de la cité bibliothèque de Ouadane[3], classée patrimoine mondial de l’UNESCO, sera dévoilé par un élu de la ville de Ouadane.
 
Un troisième axe sera un forum de discussions autour de la francophonie qui rassemblera des personnalités mauritaniennes et françaises issues des mondes artistiques, universitaires et politiques.
 

.
[2] Il a été assistant du plus grand des réalisateurs africains : Abderrahmane SISSAKO.
[3] Cf.le lien ci-dessus

 

Publié dans Le Projet ... le sens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucie Bonifacino 06/02/2008 14:03

Papa, je te félicite d'avoir fait ce blog car cela va montrer des nouvelles informations sur l'association et sur la francophonie.

sautreau 04/02/2008 08:24

Bravo ! Ce site nous donne l'occasion de faire connaissance, tout près de chez nous, avec Vents du sud et la Mauritanie.
Nous viendrons de la Drôme !
Patrice